80-Il s'est renfrogné (Abasa)

Publié le par c-iom13

 

80 - Il s'est renfrogné (Abasa)
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.
 
 
 
1. Il s'est renfrogn� et il s'est d�tourn�
 
2. parce que l'aveugle est venu � lui.
 
3. Qui te dit : peut-�tre [cherche]-t-il � se purifier ?
 
4. ou � se rappeler en sorte que le rappel lui profite ?
 
5. Quant � celui qui se compla�t dans sa suffisance (pour sa richesse)
 
6. tu vas avec empressement � sa rencontre.
 
7. Or, que t'importe qu'il ne se purifie pas"
 
8. Et quant � celui qui vient � toi avec empressement
 
9. tout en ayant la crainte,
 
10. tu ne t'en soucies pas.
 
11. N'agis plus ainsi ! Vraiment ceci est un rappel -
 
12. quiconque veut, donc, s'en rappelle -
 
13. consign� dans des feuilles honor�es,
 
14. �lev�es, purifi�es,
 
15. entre les mains d'ambassadeurs
 
16. nobles, ob�issants.
 
17. Que p�risse l'homme ! Qu'il est ingrat !
 
18. De quoi [Dieu] l'a-t-Il cr�� ?
 
19. D'une goutte de sperme, Il le cr�e et d�termine (son destin) :
 
20. puis Il lui facilite le chemin;
 
21. puis Il lui donne la mort et le met au tombeau;
 
22. puis Il le ressuscitera quand Il voudra.
 
23. Eh bien non ! [L'homme] n'accomplit pas ce qu'Il lui commande.
 
24. Que l'homme consid�re donc sa nourriture :
 
25. C'est Nous qui versons l'eau abondante,
 
26. puis Nous fendons la terre par fissures
 
27. et y faisons pousser grains,
 
28. vignobles et l�gumes,
 
29. oliviers et palmiers,
 
30. jardins touffus,
 
31. fruits et herbages,
 
32. pour votre jouissance vous et vos bestiaux.
 
33. Puis quand viendra le Fracas,
 
34. le jour o� l'homme s'enfuira de son fr�re,
 
35. de sa m�re, de son p�re,
 
36. de sa compagne et de ses enfants,
 
37. car chacun d'eux, ce jour-l�, aura son propre cas pour l'occuper.
 
38. ce jour-l�, il y aura des visages rayonnants,
 
39. riants et r�jouis.
 
40. De m�me qu'il y aura, ce jour-l�, des visages couverts de poussi�re,
 
41. recouverts de t�n�bres.
 
42. Voil� les infid�les, les libertins.
 

 

 

Publié dans Qur'an

Commenter cet article